Sommaire

Table des matières

2. Surdoués et comportements
  2.1. Définition
  2.2. Le repérage
  2.3. Comportement global
  2.4. Somatisations
  2.5. Comportement scolaire
  2.6. Et avant trois ans ?







































2. Surdoués : un comportement différent

2.3. Grille I  •  Comportement global.


Nous avons recensé 32 comportements assez typiques des enfants surdoués dans leur vie quotidienne, tant sur le plan cognitif que relationnel. Si la phrase vous semble correspondre habituellement à votre enfant reportez le coefficient donné dans la colonne note.
Un total des points obtenus ≥ 16 indique une forte probabilité de surdouement.


Le sujet (enfant ou adulte dans son passé)...
Coef.
Note
01
 a montré, très tôt, un vocabulaire très riche et une syntaxe bien en place (n’a jamais parlé bébé). 3

02
 apporte peu d’attention et de soin à la vie quotidienne (toilette, habillement, repas). 2

03
 très susceptible, a très peu le sens de l’humour envers lui(elle)-même. 1

04
 possède un sens de l’humour (y compris féroce et très ajusté) envers les autres. 3

05
 choisit des camarades plus âgés ou beaucoup plus jeunes ou marginaux. 2

06
 s’entend mieux avec les adultes qu’avec les enfants de son âge. 3

07
 juge les gens avec finesse et pertinence, voire impertinence ou intransigeance. 3

08
 décèle vite les failles des autres et tente volontiers de manipuler pour arriver à ses fins. 2

 09
 est très jaloux(se) de ses frères et sœurs, voire de ses copains (copines). 2

 10
 est très exclusif(ve) avec ses parents, ses ami(e)s, son enseignant(e). 2

11
 intéressé(e), a une grande mémoire, moins bonne ou nulle dans le cas contraire. 3

 12
 pousse les raisonnements jusqu’au bout de la logique.
3

13
 est passionné(e) par (et/ou) : histoire, antiquité, mythologie, astronomie, préhistoire, philosophie.
3

14
 à la recherche des limites, pousse les adultes à bout (négociation). 2

 15
 est maladroit(e) ou gauche par inattention. 2

 16
 souvent distrait(e), dans la lune, ne semble pas avoir entendu, mais a tout compris. 3

 17
 face à l’échec, se juge comme nul(le) de façon globale et baisse les bras. 3

 18
 exerce un véritable chantage affectif (pouvant aller jusqu’à parler de mort ou de suicide). 1

 19
 profère des jugements à l’emporte-pièce, manque de nuances (tout noir ou tout blanc).  2

 20
 réagit mal à l’autorité maternelle, mieux à l’autorité paternelle. 2

 21
 réagit mal à l’autorité de principe ou de statut, mieux à l’autorité de compétence. 3

 22
 hypersensible, réagit fortement (pleurs, colères, déprime) à des événements jugés bénins par l'entourage. 3

 23
 rapidement après une forte réaction, passe à autre chose comme si de rien n’était. 3

 24
 a une affectivité vue comme en-dessous de son âge (même adolescent) ou une forte demande affective. 2

 25
 devant les difficultés, tient un discours minimaliste ou fataliste, voire les nie (surtout adolescent). 2

 26
 s’exprime peu quant à lui(elle)-même, secret(te) ou très discret(te). 2

 27
 a demandé à lire ou à compter avant cinq ans et y a donné suite avec succès. 3

 28
 a su lire correctement (avec le sens du texte) avant six ans. 3

29
 est d'une curiosité sans limites.
3

30
 déclare ne pas avoir d'ami(e)s.
2

31
 s'intéresse beaucoup et très tôt aux nombres et au calcul.
2

32
 change soudainement de passion (pense en avoir fait le tour).
2


Total des points :