Sommaire

Table des matières






4. Surdouement : Approche psychométrique

4.8. La restitution des résultats


Elle se passe normalement en deux temps : la restitution orale et la restitution écrite. Les deux sont indispensables et dues au demandeur et/ou à sa famille ou représentants légaux.


 La restitution orale

Il est essentiel de prendre le temps de traduire les termes psychométriques dans un langage accessible à la personne et à sa famille (enfants). On ne peut se contenter d'évoquer une série de chiffres ou de paraphraser les données théoriques du manuel. Il est non moins essentiel de laisser le temps à la personne et/ou à sa famille de poser toutes les questions qui leur semblent nécessaires.
       Enfin, la restitution doit comporter les conseils utiles en lien avec les résultats obtenus et leur interprétation. La personne et/ou la famille ne viennent pas chercher une équation mathématique, mais des réponses à des questions existentielles, éducatives et/ou pédagogiques, ce qui leur demande du temps pour les assimiler correctement et s'approprier l'ensemble.


 La restitution écrite

Elle comporte la synthèse de la restitution orale : résultats, interprétation, conseils. Il est important qu'elle soit complète (toutes les mesures) et dans un langage accessible. Pour les enfants, elle traduit en préconisations éducatives et pédagogiques les résultats obtenus : attitudes, accélération, aménagement ou enrichissement du cursus... pouvant faire l'objet d'un volet séparé, tout n'est pas utile à l'école.
       Sa rédaction demande certes du temps, mais elle doit parvenir aux intéressés dans un délais court, d'autant plus si elle doit intervenir dans la sphère scolaire. Elle doit comporter une représentation graphique des résultats ce qui permet à la personne de mieux visualiser les choses. Ainsi que nous l'avons précisé en 4.7, il est préférable de suivre les préconisations de Jacques Grégoire (o.c.) en optant pour une figuration endonormée, la courbe de Gauss restant obscure pour bien des enfants.